top of page
  • Photo du rédacteurBetty Labigang

Le foie, organe clé de la santé : comment le désengorger et retrouver une meilleure santé ?


En bref, qu’est ce que le foie et quelles sont ses fonctions ?


Le foie est la glande la plus volumineuse du corps humain. En fonctionnement, le foie pèse environ 2,5 kg chez l’adulte sain et se situe dans la partie droite de la région supérieure de l’abdomen, sous les côtes et le diaphragme. Il est de couleur rouge-brun et appartient au système digestif. Il assure plus de 800 fonctions, dont celle de filtrer le sang (près de 2400 litres en 24 heures !). Aucun autre organe n’effectue autant de tâches différentes que le foie.


En voici les plus importantes :

  • Fonction de synthèse : production de bile, métabolisme des lipides (acides gras, triglycérides, phospholipides et cholestérol), métabolisme des protéines via les acides aminés, métabolisme des glucides en glycogène, métabolisme des micronutriments (Vit. A, D, E, K, fer et cuivre)

  • Fonction de stockage : du glycogène, du fer et du cuivre, des vitamines B12, A, D, E, K.

  • Fonction de détoxication : les toxines naturellement présentes dans le corps humain (minéraux usés, déchets de protéines (urée) ...) et les toxiques transportées par le sang ( = substances nocives étrangères au corps : alcool, médicaments, pesticides, conservateurs, métaux lourds ...).

Le foie agit également sur le système immunitaire puisqu’il fait partie des 3 filtres antimicrobiens du corps humain, avec la rate et les ganglions lymphatiques, agit sur la circulation sanguine, etc.


Le foie est donc le premier filtre de défense face aux molécules extérieures, en partie entrées dans le corps via les voies digestives.



Liens intestins-foie


Le foie est étroitement lié à l’intestin, anatomiquement et fonctionnellement puisqu’il filtre tout ce qui est absorbé dans l’intestin via la veine porte.


Lorsque les muqueuses des parois intestinales ont été abîmées, l’intestin devient perméable provoquant une ‘fuite’ des nutriments, bactéries et substances "toxiques" ingérées (pesticides, conservateurs, métaux lourds, médicaments, etc.). Ces substances passent dans le sang et rejoignent à nouveau le foie.


De la même manière lors d’une constipation, les toxines et toxiques présents dans les matières fécales stagneront dans le côlon et seront à nouveau renvoyés vers le foie (via la veine porte), qui sera doublement surchargé. Le cercle vicieux s’installe !


La quantité de toxines amenées au foie dépend fortement de l’état des intestins, il est donc nécessaire d’avoir des intestins en bon état et un transit sain pour avoir un foie en bonne santé !



Quelques symptômes d’un foie surchargé


Différents symptômes apparaissent ou augmentent lors d’une surcharge hépatique (différents suivant les personnes) :

  • Le réveil nocturne en début/milieu de nuit (entre 1h et 3heures du matin environ),

  • Système immunitaire affaibli,

  • Troubles digestifs, difficultés à digérer les graisses,

  • bouche pâteuse, nausées,

  • fatigue et manque d’énergie,

  • maux de tête/migraines,

  • cernes, teint terne, acné,

  • mauvais sommeil,

  • hémorroïdes, ...



Les causes d’un foie surchargé :


  • Une alimentation riche aliments transformés, charcuterie, fast-food etc.

  • Une alimentation trop grasse (incluant les excès de “bonnes” graisses : avocat, saumon, huile d’olive etc.)

  • Un excès de fruits : le fructose contenu dans les fruits est synthétisé par le foie et peut en excès engendrer une stéatose hépatique (foie gras). L'excès de fruits, comme tout excès, n'est pas bon pour le corps.

  • L’alcool, qui est synthétisé à 95 % par le foie (au delà de 2 verres par semaine le foie s’engorge inévitablement)

  • la sur-médication : la plupart des médicaments sont synthétisés par le foie (les médicaments donnés aux animaux ingérés en font aussi partie)

  • la pollution, le stress et les émotions refoulées, les métaux lourds sont également des facteurs mettant à rude épreuve le fonctionnement du foie.

Contrairement aux intestins, le foie est un organe qui ne provoque pas ou peu de douleurs, son encrassement passe donc malheureusement souvent inaperçu !

Référez-vous aux symptômes, à une prise de sang (gamma GT, transaminases, cholestérol etc.)



Comment le désengorger ?


Je vous conseille dans un premier temps de revenir aux bases, et avant de vouloir prendre des compléments, revoyez simplement la base de votre alimentation, la manière dont vous mangez et la qualité des ingrédients que vous consommez. Ensuite, il existe plusieurs manière de drainer le fois et de l'aider dans son désengagement.


1. Adopter une alimentation hypotoxique, limitant les corps gras, l’excès de céréales, de protéines animales et en supprimant les aliments transformés :

  • limiter (voire supprimer si possible) les produits laitiers et le gluten,

  • baisser la consommation de céréales (consommer plutôt des patates douces, pommes de terre, châtaignes ou pseudo-céréales type quinoa, sarrasin),

  • supprimer les produits transformés et graisses trans,

  • supprimer l’alcool/café/chocolat/vinaigre,

  • respecter les temps de digestion, c’est-à-dire pas plus d’une collation par jour,

  • Mastiquer au moins 10 à 15 fois par bouchée.

  • Hydratez-vous d'eau (au moins 1,5 à 2L/jour)

Il est essentiel de privilégier une alimentation la plus naturelle possible, avec des produits frais, de saison et si possible biologiques.


2. Un drainage hépatique peut se faire plusieurs fois par an, aux changements de saison par exemple (à éviter si vous êtes fatigué, dans une grande période de stress ou en hiver). Voici mes conseils pour l’effectuer simplement en utilisant une ou plusieurs méthodes thérapeutiques à visée dépurative :

  • La MYCOTHÉRAPIE : le chardon marie associé aux mycéliums de laetiporus, et/ou le mycélium de polypore ombelle (partie souterraine du champignon d'où sont extraits les principes actifs) est TRÈS efficace sur le foie et notamment les foies “gras”, car il permet de diminuer la graisse hépatique et désengorge le foie. 200mg/jour pendant 21 jours à prendre au moment des repas.

  • La GEMMOTHÉRAPIE : le macérat de bourgeon de genévrier : action sur la sphère hépatique et rénale. 5 à 15 gouttes dans un fond d’eau 3x/jour pendant 21 jours entre les repas. Contre-indiqué en cas d’insuffisance rénale et femmes enceintes, pas avant 3 ans pour les enfants.

  • La PHYTOTHÉRAPIE : Décoction ou tisane (vrac) : la bardane : draineur hépatique et cutané. Contre-indications : allergie astéracées et femmes enceintes. Le pissenlit (foie et reins) - CI : calculs biliaires/urinaires, obstruction intestinale, ulcère duodénum. Le romarin (foie) - CI : calculs biliaires. Le chrysantellum 3 infusions par jour.

3. En parallèle, vous pouvez placer une bouillotte chaude sur le foie après le repas du soir, pendant 20 minutes (je l'ai avec moi toutes les nuits ;-)) est très efficace et accélère le drainage hépatique. Le foie a une température normale de fonctionnement qui se situe aux alentours de 40°, lui apporter de la chaleur l’aidera donc grandement à effectuer ses fonctions.


Le drainage permet au foie de se désengorger ponctuellement, cependant l’idéal est de prendre soin de votre hygiène alimentaire sur le long terme afin que le foie reste sain et que la santé perdure. Nous n'avons qu'un corps et tous les organes sont interconnectés !

En espérant vous avoir aidé et/ou donné des précisions sur cet organe essentiel ! N'hésitez pas à me laisser un commentaire et me donner votre avis, cela me fait toujours plaisir :-)


A bientôt,

Betty

Kommentare


bottom of page